Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lisons sous la pluie...

Lisons sous la pluie...

Blog dédié à ma passion : la lecture !

« L’Appel de la forêt » de Jack London

« L’Appel de la forêt » de Jack London

Après la lecture des tomes 1 et 2 de la Passe-Miroir, qui fut agréable, je me suis plongée dans le Grand Nord pour la suite de ce Cold Winter Challenge. C’est avec plaisir que j’ai découvert l’œuvre de Jack London à travers l’histoire de Buck.

Résumé : le lecteur rejoint Buck, un chien domestique menant une vie paisible dans le sud des Etats-Unis. Il appartient au juge Miller et passe son temps dans le jardin familial, en bon gardien. Un jour, Buck est kidnappé par un employé du juge et embarqué pour l’Alaska. Dans le cadre de la Ruée vers l’or, la région est en pleine ébullition. Buck va passer de propriétaire en propriétaire et découvrir peu à peu un monde complètement différent, où seuls les plus forts survivent. Des journées éreintantes en tant que chien de traineau se succèdent pour Buck et s’élève en lui une pulsion intemporelle et irrésistible : l’Appel de la forêt.

Mon avis : l’originalité de ce roman tient dans sa structure narrative. Le personnage principal est Buck et chaque intervenant humain est décrit à travers ses yeux de chien. Certaines attitudes humaines sont présentées sous un nouvel éclairage et la relation entre chien et humain est l’un des thèmes centraux du roman. Buck nous expose d’abord sa terreur face à l’Homme lorsqu’il tient un bâton, dont il n’hésite pas à faire usage. Puis, au fur et à mesure de son aventure en terre sauvage, sa soumission n’est plus si évidente. L’auteur rappelle que le lien ancestral entre chien et humain est un lien d’interdépendance. Buck et ses compagnons prouvent à plusieurs reprises qu’ils sont indispensables à la survie de leurs propriétaires.

Le monde que découvre le lecteur en même temps que Buck est rempli de violence, entre les chiens, entre les hommes, jusque dans la description de la nature. Jack London nous livre des descriptions souvent très crues des combats auxquels Buck assiste ou prend part. Cet aspect est le seul reproche que j’adresse à ce livre. Ayant un chien à la maison, la façon dont l’auteur décrit les maltraitances dont ils sont victimes m’a particulièrement touchée, peut-être trop.

La domination est l’autre point central du livre. Buck est confronté à une hiérarchie stricte dès qu’il arrive dans la meute des chiens de traineaux. Le seul moyen de survivre est de prouver sa force physique. Le livre offre enfin une réflexion sur le désir perpétuel de l’humain de soumettre ceux qui l’entourent grâce aux questions que Buck se pose.

« L’Appel de la Forêt » mérite d’être découvert, surtout en cette période de fêtes. Jack London ayant réellement tenté de se faire chercheur d’or en Alaska, ses descriptions sont prenantes et le roman garantit un vrai voyage dans une atmosphère glaciale et sauvage.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cricri 29/12/2016 21:21

Quelle belle description de l'univers de London.cela donne vraiment envie de le lire.je le mets sur ma liste

30/12/2016 13:19

Merci pour ton gentil commentaire :) c'est très agréable de le lire dans l'ambiance hivernale. Bisous